Des salariés manifestant sur le site Teleperformance de Lyon, en 2010.
 

Selon la CGT, le gestionnaire de centre d'appels souhaite supprimer jusqu'à 240 postes.

Votre opinion

Postez un commentaire