× BFM Business
Découvrez l'application
BFM Business
INSTALLER
Mis à jour le
Michel Sapin veut poursuivre les réformes pour redresser la compétitivité française.
 

Auditionné par les députés sur le programme de stabilité, Michel Sapin a jugé, ce mercredi 23 avril, que la parité actuelle de la monnaie unique fait souffrir la France et ses partenaires européens. Il a estimé que l'action de la BCE est "une chance", qu'il faut "saisir".

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • Celimene
    Celimene     

    MDR ! il ne manque pas d'air le Sapin .... avant c'était la faute à N. Sarkozy, maintenant c'est la faute à l'euro et bientôt ce sera la faute à "pas de chance" ! on rêve de voir cette armée de mexicains incriminant toujours les autres c'est propre à eux ! ils sont tellement incompétents mais grassement payés !!! incapables de se remettre en cause ! La France n'est pas prête de se redresser avec ces rigolos qui continuent et persistent à faire que la France s'étiole ..... sans aucun état d'âme !

  • moi81
    moi81     

    Non Monsieur, la France souffre de l’incompétence et de la suffisance de ses ministres.

  • CitronPresse
    CitronPresse     

    La France souffre surtout avant tout d'un Etat obèse asphyxiant et phagocytant tout sur son passage, et d'un modèle social qui date de 50 ans; quand les gens vivaient 20 ans de moins, et qu'on avait une croissance économique à 5% C'est clair pour n'importe qui avec un minimum de bon sens, que ce modèle est complètement caduque, insoutenable et nous amène dans le mur.

Votre réponse
Postez un commentaire