× BFM Business
Découvrez l'application
BFM Business
INSTALLER
Mis à jour le
Les ventes de cigarettes ont reculé de près de 9% au premier trimestre.
 

Le fabricant de cigarettes devrait annoncer mardi un plan de restructuration, révèle Le Figaro de ce 14 avril. Il prévoit de fermer la plus importante des deux dernières usines implantée en France, située dans la banlieue nantaise, qui emploie 327 salariés

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • lila14
    lila14     

    c'est sympa pr ceux qui vont perdre leur emploi . presque 400 salariés à la porte . vive le chômage. et la cigarette électronique est aussi toxique que la cigarette avec les produits chimiques dedans c'est même pire ....

  • seraphin dupond
    seraphin dupond     

    et voila le travail...
    une entreprise productrice de cancers à la chaine commence enfin à réduire la voilure, une éclaircie pour l'état de santé de notre nation ?
    ce qui est triste c'est que la cigarette électronique n'ait pu être concue et fabriquée en france... enfin le principal c'est qu'elle ait pu exister. Je m'y suis mis, ca marche... ma consommation de gauloises blondes (seita) est passée de 1 paquet 1/2 par jour à 1 paquet par semaine... et j'espere bien que celui du weekend dernier sera le dernier.
    Vive le libéralisme qui a permis aux français de bénéficier de la cigarette électronique avant que nos brillants politiques ne commencent à écouter le lobby monopolistique des pharmaciens d'officine (monopole créé par Vichy)... le temps qu'ils veuillent réglementer tout cela, trop tard, la cigarette électonique était déja partout et meme l'europe a défendu son libre accès ! pour une fois, merci l'europe !

Votre réponse
Postez un commentaire