Sur près de 8.000 produits cosmétiques mis sur le marché national et contrôlés l'an dernier, la DGCCRF a détecté des anomalies dans 22% des cas.
 

Défauts d'étiquetage, allégations ou compositions "non-conformes" : la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) a identifié de nombreuses "anomalies" dans son enquête 2016 sur 8000 produits cosmétiques.

Votre opinion

Postez un commentaire