Depuis le 1er janvier 2017, les entreprises n'ont plus besoin de l'accord de leurs salariés pour passer aux fiches de paye dématérialisées.
 

Même si les employeurs peuvent opter pour le bulletin de paie électronique, sauf si le salarié s'y oppose, bien peut y sont passés. Cela éviterait les erreurs de classement : un quart des salariés pense avoir déjà perdu ce précieux document, selon un sondage Ifop pour Neopost France.  

Votre opinion

Postez un commentaire