Le groupe Shell  justifie cette cession par sa stratégie mondiale de désengagement de ses activités de gaz de pétrole liquéfié.
 

Shell et DCC Energy sont entrés en négociations exclusives. La vente porte sur 464 millions d'euros et devrait être finalisée au cours de l'année.

Votre opinion

Postez un commentaire