Les produits en cuivre ou aluminium de Kobe Steel ont été livré à quelque 200 entreprises. (Image d'illustration)
 

Toyota et cinq autres constructeurs japonais ont été destinataires de produits en aluminium ou cuivre, dont les données ont été falsifiées par Kobe Steel. Le sidérurgiste, quant à lui, continue de s'effondrer en Bourse.

Votre opinion

Postez un commentaire