Elisabeth Borne a répondu au patron de la CGT Philippe Martinez.
 

Alors que la confédération syndicale a appelé à une grève nationale le 22 mars, notamment pour défendre le statut des cheminots, Elisabeth Borne a répliqué ce dimanche. Et a défendu le rapport controversé qui prône une transformation profonde de la SNCF.

Votre opinion

Postez un commentaire