Benjamin Griveaux a apporté son soutien à Elisabeth Borne.
 

L'exécutif a refusé d'accéder à la demande des syndicats, qui souhaitaient négocier directement avec le Premier ministre.

Votre opinion

Postez un commentaire