Le tribunal de Marseille doit examiner le 27 mai les offres de reprise pour la SNCM.
 

Réclamé par Bruxelles, le remboursement de 440 millions d'euros d'aides publiques ne sera pas à la charge du futur repreneur de la compagnie, a annoncé Alain Vidalies ce mardi.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire