Lafarge
 

La démission récente du PDG du groupe rendrait la tenue de cet interrogatoire impossible selon une source proche du dossier alors que les juges envisageaient la mise en examen de Lafarge SA pour "financement d'une entreprise terroriste" et "complicité de crimes contre l'humanité".

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A lire aussi

A voir aussi

Contenus sponsorisés

Votre opinion

Postez un commentaire