La boutique au 18 rue Royale à Paris
 

Le fabricant, ancienne filiale de Nokia reprise par un magnant turc exilé à Paris, rencontre de graves difficultés financières. Ses activités britanniques sont liquidées, et plusieurs de ses boutiques dans le monde fermées.

Votre opinion

Postez un commentaire