× BFM Business
Découvrez l'application
BFM Business
INSTALLER
Mis à jour le
Pour la CNIL, présidée par Isabelle Falque-Pierrotin, "il apparaît que le réseau social ne recueille pas le consentement exprès des internautes lors de la collecte et du traitement des données relatives à leurs opinions politiques, ou religieuses, et à leur orientation sexuelle".
 

La direction de la répression des fraudes met en demeure Facebook de réviser ses clauses contractuelles abusives. La CNIL l'enjoint de se mettre en conformité avec les règles en matière de collecte de données des internautes.

Votre opinion

Postez un commentaire