Uber
 

Pour la première fois, la cour d’appel de Paris a estimé que le lien qui unissait la plateforme américaine et un de ses chauffeurs correspondait bien à un contrat de travail.

Votre opinion

Postez un commentaire