ski
 

La Cour de Cassation a donné raison à un salarié, victime d'un accident de ski lors d'un séminaire. La sécurité sociale contestait la qualification d'accident du travail car la décision de faire du ski durant une journée de liberté avait été prise par le salarié seul et non par son employeur.

Votre opinion

Postez un commentaire