× BFM Business
Découvrez l'application
BFM Business
INSTALLER
Eugenio Chicas responsable de la communication de la présidence salvadorienne (à gauche) s'est félicité de la décision (photo d'illustration)
 

Oceanagold réclamait 250 millions de dollars. Le Salvador lui avait refusé un permis d'exploitation pour raisons environnementales.

Votre opinion

Postez un commentaire