Vincent Bolloré, président du conseil de surveillance de Vivendi, pourrait donner des indices sur les ambitions du groupe lors de son assemblée générale.
 

 

Un porte-parole de Vivendi a démenti, ce samedi 11 avril, l'information selon laquelle il aurait été prêt à mettre 3,3 milliards d'euros pour racheter le groupe de médias français. "Lagardère est un groupe ami de Vivendi", a-t-il ajouté.

Votre opinion

Postez un commentaire