Martin Sorrell, le patron de WPP.
 

Le numéro un mondial de la publicité a révisé à la baisse ses prévisions, invoquant la concurrence féroce qui amène à casser les prix.

Votre opinion

Postez un commentaire