S'il choisit de poursuivre seul l'aventure, l'équipementier aéronautique aurait, selon ses estimations, besoin de trois années pour se redresser.
 

L’équipementier aéronautique ne se vendra pas à n’importe quel prix. Il s’organise pour rester indépendant et cherche des dirigeants pour remplacer le président du directoire.

Votre opinion

Postez un commentaire