Mis à jour le
Pour Arnaud Montebourg, l'Etat pourrait se résoudre à vendre les bijoux de famille
 

Dans une interview au Wall Street Journal, ce 5 avril, le ministre du Redressement productif évoque des cessions de participations détenues par l'Etat. Et ce, quelques jours avant la présentation de la nouvelle trajectoire des finances publiques françaises à Bruxelles.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Contenus sponsorisés

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • Beppe Grillo
    Beppe Grillo     

    La nouvelle trajectoire des finances publiques françaises à Bruxelles ! Rien que ça... Et le "Gros" Barroso, lui le cher payé, il en pense quoi ? Ah, fait la sieste. Remarquez, nous nous en doutions un peu, le dortoir doit être immense. Alors les trajectoires...

  • raleur toulousain
    raleur toulousain     

    on est amené à vendre les "bijous" de famille pour rembourser nos dettes en s'enlevant de même des marges de manoeuvre sur la direction de ces entreprises. Pourquoi l'Allemagne a une puissance économique très forte, car l'imbrication de l'état et de ses entreprises est beaucoup plus forte. Les Socialistes vont beaucoup plus loin ...

  • RR 77
    RR 77     

    Délirant, il faut faire des réformes structurelles pérennes, pas des one shoot idiots . pourquoi ce gouvernement refuse t il obstinément de faire les choses intelligemment ? parce qu'il faut toucher aux postes des socialistes et de leur électorat . il n'ont aucune pitié pour ceux qui travaillent dans l'anonymat et sont la force active de la France . une honte

  • dnomyar
    dnomyar     

    bricolage .....

  • caramee
    caramee     

    N'importe quoi plutôt que d'entamer des économies sur le budget de l'état

  • leane
    leane     

    "reprise des marchés"??? Mais c'est du grand délire! Où ont-ils vu qu'il y avait une reprise, m^me "relative"?

Votre réponse
Postez un commentaire