En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
"J'ai du mal à supporter que des salariés soient pris en otage, que des Français soient pris en otage, alors même que nous avons beaucoup avancé", a déclaré la ministre, de passage à Marseille, lundi 23 mai 2016.
 

La ministre du Travail a déploré que "des salariés, des Français soient pris en otage" alors que six raffineries françaises sur huit sont affectées par des mouvements de protestation contre son projet de loi Travail.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire