× BFM Business
Découvrez l'application
BFM Business
INSTALLER
Mis à jour le
"J'ai du mal à supporter que des salariés soient pris en otage, que des Français soient pris en otage, alors même que nous avons beaucoup avancé", a déclaré la ministre, de passage à Marseille, lundi 23 mai 2016.
 

La ministre du Travail a déploré que "des salariés, des Français soient pris en otage" alors que six raffineries françaises sur huit sont affectées par des mouvements de protestation contre son projet de loi Travail.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire