Emmanuel Macron a estimé que l'exemption provisoire de taxes américaines n'était "pas satisfaisante".
 

"Si nous sommes attaqués, nous réagirons sans faiblesse", a déclaré le président français, aux côtés d'Angela Merkel.

Votre opinion

Postez un commentaire