× BFM Business
Découvrez l'application
BFM Business
INSTALLER

Crise de la dette : faut-il accentuer la rigueur sur les Français ?

Mis à jour le
Crise de la dette : faut-il accentuer la rigueur sur les Français ?
 

Après l'abaissement de la note américaine, la finance mondiale redoute un lundi catastrophique pour les bourses. Quelles conséquences pour la France ? Un pays qui « vit depuis 30 ans au-dessus de ses moyens », estime un économiste, persuadé qu'« il y aura un plan d’économie drastique »...

Votre opinion

Postez un commentaire

452 opinions
  • ratipetitbois
    ratipetitbois     

    Je suis d'accord, pourquoi ce serait nous qui devrions tout prendre en pleine poire ! Allez sur des sites comme http://banque.blogs.sciencesetavenir.fr et vous avez de quoi perdre la raison quand vous voyez le nombre de mauvaises nouvelles qu'il y a !

  • TIC TAC TIC TAC
    TIC TAC TIC TAC     

    Faut accentuer la mise en prison des financiers banksters, sortir de l'UE!Et rectifier la phrase << La France vit au dessus de ses moyens<<... Par <<Certains pourris vivent très GRASSEMENT sur le dos des Français<< Ca me semble + correct!!La seule qui peut corriger l'tir en urgence... C'est EVA JOLY et MONTEBOURG! Les + fiables vraiment, honnête et propres !!!VIVE 2012! nettoyage complet!!!

  • jenfèmonparti
    jenfèmonparti     

    "accentuer la rigueur"mais bien sûr qu'il faut l'accentuer,un "peuple"(si je peux dire) qui est incapable de comprendre ne mérite que ça!

  • écoeurés70
    écoeurés70     

    Pourquoi accentuer la rigueur sur NOUS ? Pourquoi ne parlent ils jamais pour EUX ???... Pourtant ,c'est quand même bien " EUX " qui ont dilapidé sans compter , les biens publics ...

  • bla
    bla     

    La rigueur pour qui ?
    TOUJOURS POUR LES MEMES ?

  • youpi41
    youpi41     

    Rien à attendre de la part des gouvernants qui ont fait preuve de leur incompétence.

    En France, pour lutter contre la crise "publique", rien de mieux que de ponctionner encore plus les citoyens.

    Car ce sont les citoyens qui ont creusé la dette publique... pardi!

    Aucun homme politique ne se sent responsable de ces crises à répétition.

    Heureusement, en ce mardi 16 août 2011, à 10h20, une journée ensoleillée se dessine.

    Il fait déjà chaud et il va faire encore plus chaud.

    Il faut s'accrocher au temps pour garder le moral car pour le reste, comme disait Abel Bouchepointe, un illustre inconnu, disparu trop tôt: « C'est la chienlit ! ».

    Les employés du service public « Pôle Emploi » dépriment et c'est significatif.

    D'aucuns affirment qu'ils ne peuvent pas remplir leurs fonctions correctement pour cause de suppression d'emplois. Ah non, ce ne sont point des suppressions car comme « ils » disent, il ne s'agit que d'un non-remplacement d'un départ.

    Ohhhhhhh... « les cons » !

    D'autres, qualifiés d'anciens employés -dans le sens ancienneté dans l'a fonction- gémissent car ils n'ont pas le temps suffisant pour « former » les petits nouveaux.

    Résultat des courses, ce sont les usagers, eux aussi, et surtout eux, qui pâtissent de mesures gouvernementales cyniques et iniques.

    Je viens d'en faire les frais car une erreur a été commise afin de diminuer mes allocations... mais bon... je n'ose croire que ce soit volontaire.

    Qu'on en juge!

    Pour résorber la dette publique et faire des économies, la seule solution trouvée par les (ir)responsables politiques, c'est de déshumaniser les services publics pourtant si utiles, et d'amplifier le chômage.

    Car le résultat est là: plus de chômeurs, plus de dette publique, plus de citoyens agacés et malheureux.

    Et pendant ce temps-là, les privilégiés – gouvernants, financiers, traders et autres castes financières et politiques-continuent à se gaver et à prendre des mesures à l'encontre des peuples.

    C'est compréhensible, car il existe plusieurs mondes qui ne se comprennent pas.

    D'un côté, les gouvernants qui sont impuissants et incompétents.

    Impuissants car ils constatent les dégâts causés par leurs gouvernances inefficaces et incontrôlées.

    Incompétents, car les dégâts sont là!

    Et pourtant, d'autres mesures existent.

    Quant un ménage est en grave difficulté comme semblent l'être de nombreux pays, à commencer par le plus puissant, on saisit la commission de surendettement et le ménage est en quelque sorte mis sous tutelle.

    Donc, comme la plupart des gouvernants ont démontré la preuve de leur incompétence, il faut les mettre sous tutelle.... sous la tutelle des citoyens!

    Des mesures, je peux en fournir à le pelle mais elles ne seront jamais appliquées tant que les castes gouvernantes seront encore en place.

    La première mesure, c'est de les virer, de gré ou de force.

    Comme ces (ir)responsables et (in)compétents gouvernants veulent conserver leurs privilèges, il ne reste plus qu'une solution : la force!

    Boutons ces margoulins hors des sphères gouvernantes, ce qui donnera aussi un moyen de dépolluer la planète.

    Et tant pis si ça couine!

  • sansoni
    sansoni     

    60 milliards d'euros d'intérêts payés chaque année aux créanciers de la dette ! Soit l'équivalent de l'impôt sur le revenu payé aux banques ! Conclusion, la France travaille pour engraisser des esclavagistes...

  • pier57
    pier57     

    il faudra bien y passer un jour ou l autre...mais après la présidentielle bien sur!! mise en place par les socialistes ils diront que c est la faute à sarko!! on engage les paris,,,?

  • grandbenet
    grandbenet     

    oui les francais doivent payer, une rigueur maximale. c'est le partage des taches. les banques et acionnaires prennent les benefices, le peuple paye les pots cassés

  • TONTON OL
    TONTON OL     

    Il faut arreter de faire peur a tout le monde, il ne faut pas exagérer, on n'est quand meme pas les plus malheureux du monde et de l'europe , il faut arreter d'etre pessimiste tout le temps et de victimiser une crise financiere fictif et virtuel inventer de toute piece par beaucoup de médias et certains partis politiques qu'ils veulent se montrer pour les prochaines elections présidentielles.
    Et surtout ARRETER de faire des dépenses inutiles, car le gros problème vient de la.
    Si il y en a qui ne sont pas content aller vivre en ESPAGNE LES PRODUITS SONT MOINS CHERES ET IL Y A MOINS D'IMPOTS.

Lire la suite des opinions (452)

Votre réponse
Postez un commentaire