Mis à jour le
Les efforts de la France pour assainir ses finances publiques sont reconnus et loués par l'Europe et le FMI
 

L’objectif de réduction du déficit français à 3% du PIB en 2013 paraît peu réaliste aux instances internationales. Mais elles ne s’inquiètent pas outre-mesure que ce ratio ne soit pas atteint.

Votre opinion

Postez un commentaire