La journée de solidarité a rapporté plus de 30 milliards d'euros à l'État.
 

L'idée d'un deuxième jour travaillé mais non payé fait son chemin au sein de l'exécutif. Mais fait également froncer les sourcils des principaux intéressés.

Votre opinion

Postez un commentaire