Édouard Philippe se rend au forum Europlace.
 

Lors de son discours à Paris Europlace, le Premier ministre a tendu la main aux entreprises étrangères en réitérant une batterie de mesures censées attirer les investisseurs sur la place financière de la capitale. 

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • PlusZero
    PlusZero     

    Entre les 35 heures, les taxes sur le travail, les impôts, l’ISF, les grèves à répétition, un code du travail compliqué et nébuleux qui permet tous les abus de la part de fonctionnaires « zélés », et j’en passe et des meilleures, les compagnies financières feraient preuve d’aveuglement si elles venaient à Paris… car qui peut leur garantir que le prochain gouvernement respectera les promesses… Censure ? Encore !

Votre réponse
Postez un commentaire