Mis à jour le
L'écart avec l'Allemagne pour la totalité des prélèvements obligatoires est de 113 milliards d'euros.
 

L'institut de recherches économiques Coe-Rexecode a publié, ce mercredi 12 février, une étude sur la fiscalité française. Les auteurs estiment que le niveau de prélèvements obligatoires ou ceux sur le coût de production est trop élevé.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

7 opinions
  • fifi0682
    fifi0682     

    incalculable

  • fifi0682
    fifi0682     

    les anomalies, nous allons en avoir partout avec ce gouvernement! lois mal ficelées, floues, non achevées....quand on voit le nombre incalculables et la vitesse à laquelle ils s'appliquent à voter des mesures, on ne peut que s'attendre à un travail mal fait et du grand n'importe quoi!

  • epidermique
    epidermique     

    trop de français vivent au crocher de l'état à commencer par le mille feuille de la fonction publique pour pouvoir changer quoi que ce soit. A peine un embryon d'action les concernant et c'est la menace de blocage du pays. Nous l'avons constaté avec cette vrai-fausse idée de gel de salaire pour que le gouvernement qui n'a pas fait un demi pas recule de trois. Il ni aura que la rue pour déconstiper la France.

  • FLIBUSTE
    FLIBUSTE     

    des ballades ..... en scooter

  • Eric Morel
    Eric Morel     

    On a jamais vu un état autant commander par les médias, les sondages en tout genre, les analystes....mais qui fait quoi et qui dirige quoi???? doit-on attendre des articles de presse pour restructurer le pays??? doit-on attendre que les médias relevent des anomalies pour réagir et faire voter des lois???? que fait le Gvt et Hollande dans tout ça?

  • jeantou63
    jeantou63     

    Sans oublier la nouvelle taxe sur les loyers illicites en gestation au fond des tiroirs du ministère des finances.

  • FLIBUSTE
    FLIBUSTE     

    Un très bon rapports. Les conclusions et les analyses sont effarantes. Voila ou nous ont conduit nos énarques, soi-disant élites. Le pire c'est qu'il y a dans les tuyaux de nouvelles taxes justement d'habitation et de foncier ou encore cette taxe insupportable sur les travailleurs frontaliers contraints de rejoindre la SECU et spoliés de 8 à 13% de leur revenus bruts annuels à partir du1er un 2014.

Votre réponse
Postez un commentaire