× BFM Business
Découvrez l'application
BFM Business
INSTALLER
Mis à jour le
Fonctionnaires: pas de revalorisation du point d'indice en 2013
 

La ministre de la Fonction publique Marylise Lebranchu a annoncé jeudi qu'il n'y aurait pas de revalorisation en 2013 du point d'indice qui sert de base au calcul de la rémunération des fonctionnaires.

Votre opinion

Postez un commentaire

73 opinions
  • lomar25
    lomar25     

    Je percevais 15 francs pour ma fille unique en 1973... je vois que tout ça a bien été revalorisé!!!

  • lomar25
    lomar25     

    Je vais avoir 40 ans d'ancienneté à la Poste (fin de carrière, après nombreux concours et + 60 heures par semaine en qualité de cadre), jamais reçu aucune prime, jamais cotisé pour une complémentaire. Retraite prévue dans 2 ans de 1800 €; je n'ai pas l'impression d'avoir volé mes concitoyens!Pensez plutôt aux très nombreux députés (par rapport aux USA), aux parlementaires,aux ministres passés et présents,à leurs nombreux avantages, non fiscalisés,au nombre de trimestres qui leur est demandé pour une retraite bien grasse; ce sont eux les premiers fonctionnaires, qui ne sont pas ou peu concernés par les lois qui nous divisent...

  • huon
    huon     

    j'oubliais. Pour rentrer dans cet eldorado, j'ai passé un concours de cadre sup de La Poste, recrutement bac+5, 69 places (année érotique), plusieurs milliers de candidats.

  • huon
    huon     

    les 2 systèmes sont différents, mais si on parle de nos avantages il faut parler de nos inconvénients.
    Pour valider un trimestre il faut cotiser pour l'équivalent d'un mois de smic. 4 mois de smic suffisent pour valider une année. Ainsi, un smicard travaillant à mi-temps pendant 8 mois validera son année. Dans la fonction publique c'est proportionnel. Un agent à mi-temps validera 2 trimestre sur l'année et dans l'exemple précédent, il aura validé 4 mois, c'est à dire 1 trimestre.
    Une femme valide 2 ans par enfant dans le privé, 1 an par enfant né avant le 1 janvier 2004 dans le public, 6 mois pour les enfants nés après. Les primes et heures sup ne sont pas prises en compte dans le régime principal des fonctionnaires. Elles ne sont prises en compte dans un régime misérable, cher et obligatoire que depuis 2004. Les primes représentent le quart de mon salaire. Donc quand on parle de 75%, dans mon cas qui n'est pas rare, c'est 75% de 75%, c'est à dire en gros 56%. Mon frère est haut fonctionnaire, pour lui les primes représentent les 2/3 du salaire, la conséquence est donc beaucoup plus lourde. C'est pour cela que depuis des années les augmentations des fonctionnaires portent sur les primes, parce qu'à la retraite, aie aie aie!
    la valeur du point a tellement baissé qu'un fonctionnaire sur 5 est aujourd'hui au dessous du smic. Il a donc fallu inventer des primes pour compléter le salaire. En conséquences de nombreux agents ne gagnent rien lors d'avancement d'échelon ou de promotion, car il passent d'un échelon en dessous du smig à un autre moins en dessous et on diminue la prime de compensation dont le but est simplement d'atteindre le smig.
    Mon propos n'st pas de faire pleurer. Mais arrêtez de nous prendre pour des nantis sans savoir. Les régimes de retraites sont complexes, chacun a ses avantages et ses inconvénients. Quand l'état parle de justice sociale il diminue un régime, il ne fait jamais du nivellement par le haut. Bientôt on remettra en cause la protection des femmes du privé par souci de justice vis avis des pauvres femmes fonctionnaires. Et les vrais nantis rigolent.
    Pour finir, je rappelle que tout le monde peut rentrer dans la fonction publique. On ne nait pas fonctionnaire, on le deviens par concours. I n'y a rien de plus égalitaire.

  • ktof
    ktof     

    Calcul de la retraite des fonctionnaires sans les primes (ça peut représenter 25% ...).

    20 ans de privé, puis fonctionnaire après avoir passé des concours plusieurs années avant de réussir et démarrer à 1500 euros avec un bac + 4 à 40 ans ....

    Pour avoir bossé dans des grandes boites du privé, il y a des glandeurs et des bosseurs partout, et si on veut un bon poste dans le privé il ne tombe pas tout cuit non plus ....

    Bref cette gueguerre Public/Privé c'est encore un moyen de plus pour endormir le peuple, comme les histoires de mariage pour tous. Pendant ce temps ça fait plus de 15 ans que notre pouvoir d'achat diminue, que l'ont soit dans le public et le privé ....

  • MOMOUR
    MOMOUR     

    RIREN DE PLUS NORMAL CES FONCTIONNAIRES TOUS LES MËMES NE PENSENT QU A EUX .UN EMPLOY2E DU SECTEUR PRIVé PERD PRES DE 25% DE SON SALALIRE LORSQU ILPART EN RETRAITE PAR CONTRE UN SIMPLE FONCTIONNAIRE DISONS UN GRATTE PAPIER PART AVEC UN SALAIRE NET ALORS FAITE LE CALCUL

  • ROKO
    ROKO     

    RIEN DE PLUS NORMAL

  • MORT DE RIRE VERITABLE
    MORT DE RIRE VERITABLE     

    à 8h52 vous êtes encore chez vous ou déjà sur votre ordi du boulot surtout que vous étiez aussi sur ce cite à 0h01? Dure dure!!!!!!!

  • MORVANDIAU
    MORVANDIAU     

    Encore une enorme connerie simple les concours ? pour un concours de 1500 places de preposés (facteurs a la poste )à paris 120 000 candidats !! niveau des candidats de cep a bac +6 !! moi avec mon bepc je bossais avec des gens qui avaient une license de biologie !!

  • Garga
    Garga     

    @Roko: Ben non mon gars. J'ai fait des études supérieures et j'ai passé 3 concours pour en arriver la où je suis. J'ai été éloigné pendant des années de ma famille car tous les postes pour les arrivants étaient en région parisienne et avec les suppressions de poste, impossible de rentrer dans ma région d'origine et à chaque concours que je réussissai je repartai quasiment de 0 niveau ancienneté. Donc maintenant, non, je ne laisserai pas ma place. Cette bonne blague! Et puis quoi encore? Vous voulez pas un mot d'excuse aussi? Encore une fois j'ai bossé dans le privé avant de travailler dans le public. Je n'ai jamais été impressionné par les soi-disant capacités super-productives des salariés du privé de notre pays. Je bosse plus actuellement que la plupart de ceux que j'ai croisé lorsque j'étais dans le privé. Tous ceux qui râlent contre leur pauvre condition n'ont qu'à se retrousser les manches et faire comme moi. Ce qui me fait marrer c'est les mecs qui ne savent même pas écrire une phrase en français et qui viennent me donner des leçons sur la productivité et comme quoi je devrai avoir honte d'être un privilégié. Moi je leur répond: fallait bosser à l'école les gars au lieu de glander.

Lire la suite des opinions (73)

Votre réponse
Postez un commentaire