Mis à jour le
Parmi les clients de France Offshore, des petites sociétés informatiques ou encore un coiffeur.
 

Cette entreprise est soupçonnée d'avoir permis à des centaines PME de ne pas déclarer au fisc 300 millions d'euros, via de nombreuses sociétés-écrans, selon une enquête de l'AFP ce samedi 12 juillet.

Votre opinion

Postez un commentaire