Muriel Pénicaud
 

Les cheminots ont annoncé une grève sur le rythme de "deux jours sur cinq" d'avril à juin. Un mouvement qui risque de nuire aux salariés.

Votre opinion

Postez un commentaire