Banque de France
 

Après le trou d'air du premier semestre, la Banque de France s'attend à une légère accélération du PIB cet automne. Mais il en faudrait bien plus au dernier trimestre pour que la croissance atteigne 1,8% sur l'année, le niveau désormais espéré par le gouvernement.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire