Laurent Berger juge "trop brutal" le rythme de réduction des déficits

Laurent Berger C FDT déficit
 

Le leader de la CFDT a rejoint le diagnostic des ministres évincés du gouvernement. Il estime ainsi, dans une interview au Parisien de ce mardi 26 août, que la réduction des déficits "pèse sur le financement des politiques de solidarité".

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • alexterieur
    alexterieur     

    La politique de solidarité est une plaie, actuellement il n'y a pas d'austérité, si c'était le cas beaucoup d'allocations et d'aides ne seraient plus d'actualité

  • lagauche
    lagauche     

    après avoir signé tout ce qu'il a pu, avec ses amis du patronat, le voilà maintenant qu'il veut faire machine arrière.Le monde du travail va lui faire payer , son engagement au côté du ceux qui ont préféré nous faire subir l'austérité.

Votre réponse
Postez un commentaire