× BFM Business
Découvrez l'application
BFM Business
INSTALLER
Suisse UBS Blanchiment d'argent Évasion fiscale Fisc
 

Les services fiscaux français ont mis la main sur des listings répertoriant les 38.000 comptes de ressortissants français hébergés en Suisse, pour un montant total de 12 milliards d'euros.

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • bignol
    bignol     

    a un certain niveau d imposition c est l etat qui est un voleur? taxes sur d autres taxes comme le disait un certain georges clemenceau mettez des fonctionnaires il poussera des impots ? l impasse absolue le fond du trou

  • pierrot14520
    pierrot14520     

    S'il n'y avait que la Suisse !!!!!

  • colt13
    colt13     

    Des érémistes ....qui voyageais en suisse sans doute pour le chocolat

  • lacontesse
    lacontesse     

    Il y a une erreur.
    37998 car ceux de Le Pen et de Cahuzac étaient déjà connus.

  • J♥maFrance
    J♥maFrance     

    Revoyez votre titre car il est ambiguë ! Il laisse envisager que c'est grâce au fisc français hors c'est grâce aux limiers allemands, sans cela le fisc Français dormirait encore. C'est avant qu'il faut faire le job, pas lorsque le pot aux roses est dévoilé.

    lacontesse
    lacontesse      (réponse à J♥maFrance)

    Donc, MERCI à l'Europe!

    J♥maFrance
    J♥maFrance      (réponse à lacontesse)

    Non, j'estime que ce qu'ont fait les limiers Allemands aurait très bien pu être réalisé par nos limiers Français, la question est pourquoi ? Manque de moyen, de compétence, failles du système ou encore corruption... ? Ce poser ces questions, y répondre et trouver les solutions serait guérir une France qui ne va pas si bien, au lieu de se reposer sur l'Europe. Donc merci pourquoi ? Pour notre incompétence ?

  • giantpanda
    giantpanda     

    Il s'agit vraiment de savoir, s'il s'agit de nouveaux comptes, ou non.
    Où est-ce que les Français ont acquis un CD avec des comptes, ou bénéficier d'information venant de d'autres fisc européens, qui ont payé pour ces informations??
    Constatons toutefois que le travail sur ceux qui se sont dénoncés avance très lentement, ce qui est difficilement compréhensible.
    On se demande dans quelle mesure où ils seront en capacité de contrôler les informations automatiques venant des autres pays européens avant une prescription..

Votre réponse
Postez un commentaire