FMI-
 

Le Fonds monétaire international ne tarit pas d'éloges sur les mesures engagées depuis un an, mais estime que la France doit aller encore plus loin, notamment pour ouvrir le secteur des chemins de fer à la concurrence et de réduire la charge administrative des entreprises.

Votre opinion

Postez un commentaire