L'Oréal Lassigny
 

Le Premier ministre dévoile ce vendredi ses mesures pour protéger le capital des entreprises françaises dont l'État n'est pas actionnaire. L'annonce se fera depuis le siège de L'Oréal, alors que le suisse Nestlé, son deuxième actionnaire, a annoncé jeudi la fin de son pacte d'actionnaire.

Votre opinion

Postez un commentaire