La Française des jeux est détenue à 72% par l'Etat.
 

Malgré des démarches engagées par l’Agence des participations de l’Etat, Bercy écarte désormais l’idée d’ouvrir le capital de la société.

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • Précurseur
    Précurseur     

    Il serait complètement fou de privatiser les jeux de hasard, car c'est le meilleur impôt indirect créer par l'homme. Il est totalement volontaire, et est payé en grande partie par les masses populaires, qui en France sont largement dispensées d'impôts.

  • babou
    babou     

    ah c est étonnant mais c est vrai qu il gagne beaucoup d argent quand meme sur la fdj il a qu a le vendre au quatar!!!!!

Votre réponse
Postez un commentaire