BLM
 

Au sortir d'une réunion avec le PDG de Lactalis, le ministre de l'Économie Bruno Le Maire a annoncé une décision "radicale": le rappel de "tous les produits de laits infantiles fabriqués sur le site de Craon, quelle que soit leur date de fabrication".

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Contenus sponsorisés

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • goodaps
    goodaps     

    6 mois après les premiers constats !... Sans commentaire !... Et on cherche des responsables !... Tous dans le même sac !...

  • Janus Vd
    Janus Vd     

    Et qui va nous retirez les produits avariés LERM qui nous sont présentés comme frais alors qu ils sont faisandés à peine quelques mois après!

  • Gefajeth the great
    Gefajeth the great     

    Et c'est tout, Pan pan sur le derrière. On reprend les lots et c'est tout. En effet quelle solution radicale ! Quelle sanction pour le géant Lactalis !
    De qui se moque-t-on ? Encore une fois nous sommes pris pour des billes.
    Et les vraies sanctions ? Les vraies, celles qui font mal, qui frappent au portefeuille de Lactalis ? Où sont-elles ?
    Au Etats Unis, comme pour le scandale des moteurs truqués de Volkswagen qui s'est pris des milliards de dollars dans les dents avec retrait de la circulation de toutes les VW diesel en circulation et qui pourrissent sur des parkings, Lactalis en aurait à juste titre pris autant dans les gencives.
    Mais nous sommes en France, et en France les Volkswagen diesel truquées qui polluent, devinez où elles se trouvent ? Tout simplement elles continuent de circuler sur nos routes.
    Voilà, c'est ça la France.

  • MOI50
    MOI50     

    LACTALIS avait prévu de fermer cette unité de production où travaillent 250 personnes. Cette affaire va malheureusement faciliter les choses....

Votre réponse
Postez un commentaire