En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Guillaume Pepy, le président de la SNCF engage un combat difficile
 

Une négociation sociale à hauts risques s’engage ce jeudi entre la direction et les syndicats de la SNCF. Il s’agit de réécrire d’ici au 1er juillet la convention collective des cheminots et de revoir leurs 35 heures.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • bignol
    bignol     

    alignons les cheminots français sur les cheminots allemands et les comptes vont s equilibrer tous seuls idem pour l EDF

  • bignol
    bignol     

    4 milliards pris encore une fois dans le regime general de la securité sociale pour payer les retraités cheminots le double de retraités que d actifs a la SNCF

  • bignol
    bignol     

    il reste 3 pays communistes dans le monde la corée du nord cuba et la france? privatisons le pays se portera mieux

  • bignol
    bignol     

    un cheminot français sur la ligne paris francfort gagne entre 4500 et 6000 euros travaille 25 heures par semaine et la retraite a 50 ans le cheminot allemand sur la ligne francfort paris gagne 2500 euros travaille 41 heures par semaine et la retraite a 67 ans

Votre réponse
Postez un commentaire