× BFM Business
Découvrez l'application
BFM Business
INSTALLER
François Baroin a sonné "l'Alerte rouge"
 

Plusieurs représentants d'associations des édiles de France ont exprimé leur colère lors d'une conférence de presse commune, et réclamé une pause sur la baisse du nombre de contrats aidés.

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • raletrol42
    raletrol42     

    Ces contrats aidés, on en abuse toujours et encore... ils ne conduisent que rarement à un contrat pérenne pour celui qui est "embauché" dans ces conditions.
    A delà de la pseudo démarche qualifiante ( et ce n'est pas toujours le cas), de la remise du pied à l'étrier, il faut aussi voir "qui" profite de ces salariés pas chers... des postes peu qualifiés la plupart du temps, mais aussi des secteur où il faut un minimum de savoir faire.. mais pas grave ... ça coûte pas cher, on se moque alors de la compétence, avec un peu de chance, le candidat l'obtiendra au fil du temps...
    Ces emplois dans les communes, notamment pour l'encadrement des enfants.. là où des Atsem (qualifiées) étaient recrutées... on met des personnes pas toujours enclines à savoir gérer les enfants, pas formées pour cela .... pas grave, ce ne sont que des gamins hein???!!
    Plus souvent une manne financière et du personnel a qui on fait miroiter un éventuel CDI derrière s'il convient.
    On doit limiter l'usage de ces contrats, quitte à "récompenser" fiscalement ceux qui ensuite, embauchent de manière pérenne leurs contrats aidés.
    Au contraire, cela phagocyte beaucoup d'emplois "normaux" qui du coup, coûtent trop cher en comparaison.
    Et au final.. des gens embauchés dans ces contrats souvent précaires pendant 2 ans... et retour à la case départ du chômage pour une grande majorité : le discours est toujours le même... on préfère reprendre un autre contrat aidé, ça coûte moins cher que de vous embaucher.
    Quid de l’intérêt de former quelqu'un alors??? avec les deniers publics!!!
    Ces emplois doivent être limités, si vous renouvelez tout le temps c'est que vous avez un besoin récurrent en personnel, donc vous avez "besoin" d'embaucher...point.
    Dégraissez quelques emplois dans vos communes qui ne sont pas aussi utiles, et embauchez du personnel qui s'est donné le "mal" de se former, de se qualifier, au lieu de brader systématiquement les compétences et le travail.

Votre réponse
Postez un commentaire