× BFM Business
Découvrez l'application
BFM Business
INSTALLER
Marine Le Pen a estimé que les syndicats ne cherchaient qu'à "défendre leur propre poste".
 

La candidate du Front national a estimé ce lundi que les organisations syndicales, qui pour la plupart appellent à lui faire barrage au second tour, ne défendaient "pas les intérêts des salariés".

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • Bache Domi
    Bache Domi     

    si jamais macron hollande est elu moi je donne 4 mois pour voir les premier grosse tete de droite et gauche crier la serra eb feu
    nous reunion on vote marine

  • Bache Domi
    Bache Domi     

    si jamais macron hollande est elu moi je donne 4 mois pour voir les premier grosse tete de droite et gauche crier la serra eb feu
    nous reunion on vote marine

  • 123-bjc
    123-bjc     

    Elle va créer un syndicat unique FN, avec un joli bureau à l'Elysée, les rencontrent seront rapides, il n'y aura que des documents à signer.

  • msnb
    msnb     

    La CGT ne pense qu'à garder ses petits avantages. les syndicalistes CGT ne défendent pas le droit de salariés, c'est leurs droits et uniquement leurs droits de syndiqués qu'ils défendent. Ils sont systématiquement contre tout, ils n'acceptent pas de discuter, tant pis si les salariés en font les frais.

  • U Corsu
    U Corsu     

    Les syndicats n ont rien apporter aux ouvriers depuis des annees a part s en mettre pleins les poches,elle a raison

Votre réponse
Postez un commentaire