Les contrôleurs aériens français doivent composer avec un matériel vétuste.
 

La commission des finances du Sénat dresse un constat sévère, pointant la responsabilité de la France dans "33 % des retards dus au contrôle aérien en Europe". Les conditions de travail des contrôleurs sont notamment en cause.

Votre opinion

Postez un commentaire