La rosace du transept sud de la cathédrale de Notre-Dame, en 2011
 

Perclus de dettes, l'Etat n'a plus les moyens de financer les restaurations du patrimoine. Il doit se résoudre à laisser agir le privé, affirme Jean-Marc Daniel.

Votre opinion

Postez un commentaire