Louis Gallois estime qu'il n'est pas normal que seules deux branches sur 600 aient signé un accord dans le cadre du pacte de responsabilité.
 

Le président du conseil de surveillance du groupe automobile PSA a estimé, ce mercredi, que les négociations sociales dans le cadre du pacte de responsabilité "n'avancent pas assez vite et il faut les accélérer".

Votre opinion

Postez un commentaire