En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Panama papers: les sociétés qui fraudent seront poursuivies promet Hollande

Le président de la République française entend solliciter la justice dans le cadre des "Panama papers".
 

Le président français estime que les révélations des "Panama papers" permettront de "traquer davantage la fraude".

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

18 opinions
  • colt13
    colt13     

    ça tremble le chef va prendre des sanctions houlaaaaaaaaaaaaa

  • bignol
    bignol     

    la parole de cet homme ne vaut pas plus qu un pet de lapin

  • Agostini
    Agostini     

    Le nom de Hollande ni figuré pas sur la liste mais sous un speudo quant à ses promesses ? N'en parlons pas.....serait-il dans le coup pour la prévision 2017 ? Ca ne serai pas surprenant du tout venant d'une cloche

  • colt13
    colt13     

    rassurant ont connais les promesses de hollande !

  • beaudolo
    beaudolo     

    Il va sauter sur tout ce qui bouge pour faire sa pub pour 2017!

  • beaudolo
    beaudolo     

    Attention, les sociétés qui fraudent, vous avez affaire à Pépère l'audacieux, le chef des armées!!!

  • ellibertad
    ellibertad     

    Monsieur Hollande vous pouvez balayer devant votre porte
    Au lendemain de la commande historique de 4 paquebots géant par la compagnie MSC Croisières aux chantiers navals STX, les conditions d’attribution de ce marché font à présent polémique.
    La Finlande dont l’une des entreprises de construction navale était en compétition a annoncé son intention de saisir la Commission européenne afin de vérifier que les règles de concurrence ont été respectées
    Bruxelles devra ainsi se pencher sur la manière dont les autorités françaises, qui détiennent 33 % des ex-Chantiers de l’Atlantique ont pu favoriser l’accord grâce à l’apport d’éventuelles aides publiques.

    Ce n'est pas l'Elysée 2017 mais plutôt prison de le Santé 2017

    MOA01
    MOA01      (réponse à ellibertad)

    Donc les ministres, députés, sénateurs et autres « officiels » socialos-pastèques, Y COMPRIS ceux/celles à la retraite, seront aussi poursuivis ? Pépère nous prend vraiment pour des imbéciles !

  • Ut2
    Ut2     

    Monsieur Hollande, il n'y a plus personne pour croire en vos promesses ,vous avez fait vos preuves. Alors passons à autre chose
    Merci

  • ellibertad
    ellibertad     

    Monsieur Hollande vous pouvez balayer devant votre porte
    Au lendemain de la commande historique de 4 paquebots géant par la compagnie MSC Croisières aux chantiers navals STX, les conditions d’attribution de ce marché font à présent polémique.
    La Finlande dont l’une des entreprises de construction navale était en compétition a annoncé son intention de saisir la Commission européenne afin de vérifier que les règles de concurrence ont été respectées
    Bruxelles devra ainsi se pencher sur la manière dont les autorités françaises, qui détiennent 33 % des ex-Chantiers de l’Atlantique ont pu favoriser l’accord grâce à l’apport d’éventuelles aides publiques.

    Ce n'est pas Elysée 2017 mais plutôt prison de le Santé 2017

    MOA01
    MOA01      (réponse à ellibertad)

    Donc les ministres, députés, sénateurs et autres « officiels » socialos-pastèques, Y COMPRIS ceux/celles à la retraite, seront aussi poursuivis ? Pépère nous prend vraiment pour des imbéciles !

  • ellibertad
    ellibertad     

    Monsieur Hollande vous pouvez balayer devant votre porte
    Au lendemain de la commande historique de 4 paquebots géant par la compagnie MSC Croisières aux chantiers navals STX, les conditions d’attribution de ce marché font à présent polémique.
    La Finlande dont l’une des entreprises de construction navale était en compétition a annoncé son intention de saisir la Commission européenne afin de vérifier que les règles de concurrence ont été respectées
    Bruxelles devra ainsi se pencher sur la manière dont les autorités françaises, qui détiennent 33 % des ex-Chantiers de l’Atlantique ont pu favoriser l’accord grâce à l’apport d’éventuelles aides publiques.

Lire la suite des opinions (18)

Votre réponse
Postez un commentaire