eesd
 

La Caisse nationale d'allocations familiales a identifié en Gironde 12% de foyers ayant droit à des prestations mais ne les réclamant pas. Ces derniers ont pu récupérer en moyenne 210 euros d'allocations par mois grâce aux outils informatiques de datamining traquant d'habitude la fraude.

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • Jean Yiğitoğlu
    Jean Yiğitoğlu     

    Voilà comment encore alourdir un budget déjà trop essoufflé... Et hop 12 milliards de dépenses supplémentaires avec ce genre de raisonnements. Si ils n'ont pas fait les démarches c'est qu'ils n'ont pas réellement besoin de ces aides. Si ils en avaient la nécessité ils auraient franchi la porte de la caf.

    carbuncle07
    carbuncle07      (réponse à Jean Yiğitoğlu)

    et voilà quelqu 'un qui ignore tous de la pauvreté, non les gens ont besoin de cette argent c'est seulement qu'il ont honte pour avoir à le reclamer, si vous parlez d'economie allez demandé sur la baisse de l'isf (sur les action en plus) et sur la flat taxe sur le capital pour moins faire payer au riche, sans compté le CICE et le pacte de responsabilité de hollande qui ne servent a rien voilà ou sont ces soit disant economie, y'en a marre de montrer du doigt ce qui prenne presque rien !

  • vanda100
    vanda100     

    C’est souvent le parcours du combattant pour réussir les formalités requises. D’autre part, les services concernés ne sont pas toujours agréables. Files d’attente, grogne, culpabilisation...

    Outre les difficultés cognitives que peuvent rencontrer certains allocataires potentiels, une des raisons majeures, c’est la détresse dans laquelle se trouvent parfois ceux qui y ont le droit depuis toujours ou soudainement et qui de surcroit ne peuvent pas se déplacer.

    Les assistantes sociales ne s’occupent probablement que des cas les plus sérieux.... Elles disent souvent qu’elles sont débordées.

Votre réponse
Postez un commentaire