En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Jean-Luc Mélenchon espère arriver à un taux de chômage de 6% d'ici à 2017.
 

Le candidat de la France insoumise compte augmenter le SMIC de 16%, et promet un important programme de relance avec 100 milliards d'euros d'investissements et 173 milliards de dépenses nouvelles. Est-ce suffisant pour faire dégringoler le chômage? Non, selon l'étude d'impact de l'Observatoire BFM Business.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

14 opinions
  • Un obesrvateur
    Un obesrvateur      

    Cet article parle beaucoup des dépenses et pas vraiment des recettes. En ce qui concerne l'impact sur les importations, il ignore l'influence d'autres propositions de ce candidat. Tout cela donne l'air d'avoir été fait au doigt mouillé, et encore, c'est sans supposer de mauvaise foi ...

  • beaudolo
    beaudolo     

    Je ne pensais pas qu'en 2017 il puisse y avoir encore des bonimenteurs comme Méluche! Même au Farwest aujourd'hui il serait couver de goudron et plumes!

  • Google-106587060445478297693
    Google-106587060445478297693     

    le graphe du PIB n'est pas en adéquation avec les chiffres dans le texte : on lit 5% (il ne faut pas oublier l'unité de l'axe des ordonnées) pour la 3eme année alors que dans le texte il est de 5.3% idem pour la 5eme année, on lit 4% sur le graphe alors qu'il est de 4.7% dans le texte. La courbe du chômage n'est pas commentée, ce qui est dit dans le texte n'a rien à voir avec la courbe. Soyez cohérent !

  • Jeancuit
    Jeancuit     

    "Jean-Luc Mélenchon instaure un choc négatif sur l'offre, avec [...] la suppression du CICE"

    Et oui, quand on code un programme sur le principe qu'une relance par l'offre, ça marche à tout les coups (même quand ça marche pas), on se retrouve avec une suppression du CICE qui fait monter le chômage. Vous aviez moins de 5 heures pour l'acheter, ce logiciel?

  • Google-105120203702079803963
    Google-105120203702079803963     

    Una étude très incomplète car elle ne tient pas compte de toutes les mesures du candidat... bref tout cela est bien impartial.

  • Bardon
    Bardon     

    Analyse pas plus crédible que celle de Melenchon, voire même un peu moins...

  • Facebook-335741616824240
    Facebook-335741616824240     

    J'ai regardé et écouté attentivement. C'est réellement génial et pertinent pour la France actuelle. Jean Luc Mélenchon et son Mouvement de la France insoumise sont absolument la solution politique d'aujourd'hui.

    beaudolo
    beaudolo      (réponse à Facebook-335741616824240)

    Oui si vous voulez mourir!

  • Google-112292938466390258556
    Google-112292938466390258556     

    ça alors, quelle surprise de voir que l'observatoire de BFM business invalide le modèle de JLM ! :o)

  • Tartapion
    Tartapion     

    Ce qu'il y a d'intéressant avec BFMTV, c'est votre présence à chaud et la capacité de calcul de vos contributeurs. Jacques Généreux et Lièm Hoang Ngoc sont des universitaires reconnus, auteurs de nombreux livres et publications. Ils travaillent depuis des années sur ces propositions. Le simulateur "Mac Sim II" est malheureusement mal indexé sur Google (cité trois fois sur ma requête : économétrie "MAC SIM II". Pourriez vous pour en crédibiliser l'usage citer les organismes qui l'utilisent. Enfin, les contributeurs de vos articles paraissent bien "faibles" quand à leur publication si l'on se réfère à Wikipédia.

    En somme, la critique est aisée (mais pas assise) et l'art est difficile...

  • Phi28
    Phi28     

    J'hésite entre incompétence ou propagande. Vous faites le procès d'une relance par la demande en prétendant que c'est le programme de M. Mélenchon. Hors son programme est de type « keynésiens intelligents ». L’idée n’est plus de faire de la dépense publique mais des investissements qui créent de la productivité susceptible d’augmenter notre croissance potentielle : écologie, renouvelables, économie de la mer ...
    Vous osez utiliser Artus en alibi, demandez-lui il vous expliquera !

Lire la suite des opinions (14)

Votre réponse
Postez un commentaire