Le rapport Gallois prône 30 milliards de baisse de cotisations

Votre opinion

Postez un commentaire

28 opinions
  • erwan75
    erwan75     

    "rien ne peut etre pire que Sarko" : tiens donc et qu'a t'il fait de si grave que "rien ne puisse être pire" ? vous avez quelques chiffres pour appuyer vos accusations ?

  • vauban
    vauban     

    Le droit local du travail

    - Le maintien de la rémunération en cas d’absence :

    Les salariés du secteur privé ont droit pour un certain temps au maintien intégral de leur salaire sans délai de carence et sans condition d’ancienneté, lorsque la cause de l’absence n’est pas due à leur fait et qu’elle empêche réellement l’exécution du contrat de travail. (les Alsaciens et Mosellans ne souffrent pas du délai de carence de trois jours de la Sécurité sociale en cas d’absence pour maladie.)
    Les articles 63 du code de commerce local et 616 du code civil local prévoient le maintien intégral du salaire en cas d’absence du salarié, sans sa faute, l’empêchant de fournir sa prestation de service pendant un temps relativement sans importance (article 616) ou une période maximale de 6 semaines (article 63)

    - Le repos dominical et les jours fériés :

    dans l’industrie, il est interdit d’employer des salariés le dimanche, sauf dérogations
    dans le commerce, par contre, la loi autorise en principe une ouverture dominicale pour une durée maximale de 5 heures, mais l’existence de statuts locaux aboutit à une interdiction quasi-générale d’ouverture, sauf dérogations
    deux jours fériés légaux supplémentaires : le Vendredi Saint et la Saint-Etienne (le 26 décembre).

    La législation sociale

    - Le régime local de sécurité sociale :

    Les assurés bénéficient de prestations spécifiques financées par des cotisations plus élevées à leur charge exclusive: les salariés relevant du régime local d’assurance-maladie d’Alsace-Moselle sont redevables d’une cotisation salariale complémentaire, dont le taux est de 1,80 % depuis le 1er janvier 2006.
    La cotisation salariale est donc de 2,55 % au lieu de 0,75 % pour tenir compte des avantages particuliers accordés aux assurés sociaux des départements du Haut-Rhin, du Bas-Rhin et de la Moselle ( Le ticket modérateur est réduit à 10 % , forfait journalier pris en charge dès le premier jour d’hospitalisation etc )

  • claranne
    claranne     

    nano13, .. Ce qui doit être fait selon cette commission, c'est juste le programme de Sarkozy ... et ce que demande aussi la cours de comptes,et ce que disent tous les économistes sérieux, mais c'est surtout tout le contraire de ce que fait Hollande... cherchez l'erreur !!

  • vauban
    vauban     

    Notre taux de chômage est inférieur de 1% au taux national (même plus pour le seul Bas-Rhin). C'est comme le 1% du régime local de la Sécu. Alors, appliquons les recettes alsaciennes (pas seulement gastronomiques) à la France entière qui s'en portera mieux. Hopla Elsass !

  • erwan75
    erwan75     

    « L'Alsace, qui a connu pendant longtemps une ère prospère, ne fait plus figure d'exception aujourd'hui. Elle compte parmi les régions qui connaissent les plus forts taux de progression du chômage. Les difficultés du secteur industriel se sont considérablement accrues. Environ 17 000 emplois ont disparu dans ce secteur depuis le début de la crise et près de 30 000, depuis 2001. », JO Sénat du 28/01/2010 - page 157

  • vauban
    vauban     

    exemple, en face de chez moi, les maçons sont en train de travailler, surcroit de travail, ce matin dans une galerie marchande, plaquistes, électriciens et peintres au travail etc...

  • erwan75
    erwan75     

    et de quelle entreprises parlez vous ?

  • erwan75
    erwan75     

    :)))

  • vauban
    vauban     

    en Alsace, les cotisations sociales sont supérieures au reste de la France, les entreprises se portent bien.....

  • Denis Morin
    Denis Morin     

    Ben mince alors!!!??? ....mais.....mais c'était le programme de Sarkozy à l'élection !!! (rires)

Votre réponse
Postez un commentaire