Mis à jour le
"il faut faire des efforts avec nos impôts" estime René Ricol
 

Cet ancien commissaire général à l’Investissement préconise la mise en place d'un véritable système de coordination des dispositifs d'aide aux entreprises.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Contenus sponsorisés

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • Ben  voyons
    Ben voyons     

    j'espère qu'il parlait du trading haute fréquence ?

  • Christelle
    Christelle     

    René Ricol assimile à de la spéculation des entrepreneurs qui revendent leur entreprise sans y avoir passé 30 ans et trouve normal de les taxer à 60%.

    Ca signifie qu'un créateur d'entreprise, qui s'est investit personnellement en travaillant nuit et jour, voire qui a mis son propre capital dans son entreprise, qui ne s'est parfois pas payé pendant 1 à 2 ans, qui a créé 10 ou 100 emplois en 5 ans, et qui a une opportunité de vendre son entreprise pour valoriser son investissement personnel et financier et sa prise de risque est un spéculateur et doit être taxé à 60% sur la plus value de vente de son entreprise ???

    Pauvre France : nous allons les créer en Belgique nos entreprises, mais malheureusement les emplois seront en Belgique aussi !

  • Ben  voyons
    Ben voyons     

    SIMPLIFIER ?? Vous n'y pensez pas ! Mais que feront les hauts-bras-cassés qui passentleur temps à compliquer la vie des gens normaux ? Paul Lemploi ? OOOOoohh ! voyons ! ce sont des copains ou des fils de copains. . . non, non, non. . la peuple n'a qu'à assumer son état de petit peuple corvéable. . . Il n'avait qu'à naître privilégié, le petit peuple. C'est sa faute, aussi !

Votre réponse
Postez un commentaire