Michel Sapin juge du bien fondé de ces commandes de l'État.
 

Le ministre de l'Économie et des Finances juge "incongrue" la polémique concernant l'achat par l'État de 15 TGV. D'après lui, ce coût est respectueux des finances publiques.

Votre opinion

Postez un commentaire