SNCF: les grévistes "risquent de ne plus être compris du tout par les Français", estime Édouard Philippe

Édouard Philippe
 

Dans un entretien accordé à 20 minutes, le Premier ministre qualifie de "surenchère" la poursuite de la grève des cheminots alors que la réforme ferroviaire a été votée. "Fais grève contre une loi, dans une démocratie, c'est curieux", déclare-t-il.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A lire aussi

A voir aussi

Contenus sponsorisés

Votre opinion

Postez un commentaire